capçalera
  accueil . català . english . español . deutsch . italiano
sitemap . crédits  
menu_topmenu_topmenu_topmenu_topmenu_topmenu_topmenu_topmenu_topmenu_topmenu_top
oebres art démonstrative


Cette œuvre représente la seconde version de l’Art, qui révise et complète l’Ars compendiosa inveniendi veritatem (1274). Elle appartient à la seconde phase de la première des étapes de l’Art et fut rédigée à Montpellier en 1283. L’œuvre est accompagnée des Figures et de l’Alphabet ; il s’agit de recours graphiques qui rendent visibles les composants structurels de l’Art et qui facilitent le maniement des mécanismes combinatoires et les calculs.

‘Premières’ Figures
‘Secondes’ Figures
Alphabet
Parties de l’œuvre

‘Premières’ Figures
L’Art démonstrative présente douze figures dites ‘premières’, que Lulle désigne avec des lettres. À l’exception de la Figure Elémentaire, toutes sont circulaires et portent des noms inscrits sur la circonférence. Les lignes diamétrales indiquent les combinaisons binaires des concepts en question.

punt
La Figure A représente Dieu et seize de ses attributs ou dignités (bonté, grandeur, éternité, pouvoir, sagesse, amour, vertu, vérité, gloire, perfection, justice, générosité, simplicité, noblesse, miséricorde, seigneurie).
Figura A
 
punt
La Figure V a deux couleurs : le bleu représente les vertus (foi, espérance, charité, justice, prudence, force, tempérance) et le rouge, les vices (gourmandise, luxure, avarice, orgueil, paresse, jalousie, colère).
Figura V
 
punt

La Figure X contient huit paires de concepts opposés : prédestination-libre arbitre, être-privation, perfection-déficience, mérite-faute, supposition-démonstration, immédiat-médiat, réalité-raison, puissance-objet.

Figura X
 
punt

Les Figures Y et Z représentent chacune un seul concept : vérité et fausseté.

FiguresYetZ
 
punt

La Figure S est celle de l’âme rationnelle et comprend  quatre carrés entrecroisés inscrits dans un cercle, chacun de ceux-ci représentant une combinaison particulière des actes des puissances supérieures de l’homme : entendement (comprenant ou ignorant) et l’acte correspondant ; mémoire (se souvenant ou oubliant) et l’acte correspondant ; volonté (aimant ou n’aimant pas) et l’acte correspondant.

Figura S
 
punt

La Figure T inclut cinq triangles entrecroisés inscrits dans un cercle, chacun d’une couleur différente ; elle représente cinq triades de concepts : différence-concordance-contrariété (vert) ; début-milieu-fin (rouge) ; majorité-égalité-minorité (jaune) ; affirmation-doute-négation (noir) ; Dieu-créature-opération (bleu).

Figura T
 
punt

La Figure de Théologie, la Figure du Droit et la Figure de Philosophie représentent les principes des sciences correspondantes.

Figura teologia
Figura dret
Figura filosofia
 
punt

La Figure Démonstrative offre une méthode semi- mécanique pour combiner les concepts de certaines figures avec ceux des autres figures.

Figura demostrativa
 
punt

La Figure Elémentaire est constituée de quatre rectangles qui représentent les combinaisons binaires entre les quatre éléments en partant de chacun d’eux (feu, rouge ; air, bleu ; eau, vert ; terre, noir). Pour faire servir cette figure, il faut garder à l’esprit la structure des cercles concentriques du cosmos simplifié d'Aristote, avec les sphères élémentaires, et le carré des éléments, avec la circularité correspondante et les relations de concordance et de contrariété.

Figura elemental
 

‘Secondes’ Figures
À côté des douze figures dites ‘premières’, l’Art démonstrative présente dix ‘Secondes’ Figures.

35
36
37
38
39
40
41
42
43
Les ‘secondes’ Figures ont une forme triangulaire et constituent les tables de toutes les combinaisons binaires possibles des concepts des ‘premières’ figures.

 

Alphabet
En ce qui concerne l’Alphabet, les lettres A S T V Y et Z représentent les figures décrites ci-dessus, les autres, de B à R, servent à désigner les concepts inscrits à l’intérieur de la Figure S, celle de l’âme rationnelle, comme on le voit dans l’Alphabet de l'Art démonstrative compilé par A. Bonner.

Parties de l’œuvre
L’Art démonstrative a quatre parties ou distinctions, la dernière étant une liste de questions liées aux parties antérieures, accompagnées des solutions correspondantes en notation symbolique.

punt
La première distinction, c’est une description minutieuse des figures.
punt
La seconde expose les ‘conditions’ de l’Art, c’est-à-dire les mécanismes qui permettent d’obtenir des informations à partir des principes des Figures A V X - en vue de découvrir la vérité ou la fausseté (Figures Y Z) -, et ce en utilisant les Figures T et S, qui établissent des relations, depuis l’intérieur ou depuis l’extérieur, entre les principes. Apprendre à manipuler ces instruments signifie découvrir la potentialité  de sens des combinaisons binaires.
 
punt
La troisième distinction présente seize modes, c’est-à-dire seize applications des mécanismes de l’Art, qui sont les suivants : se rappeler, comprendre, vouloir, croire, contempler, trouver (=découvrir), ordonner (=guider), prêcher, exposer (=interpréter), résoudre, juger, montrer (=démontrer), disputer, conseiller, s’habituer (=acquérir de bonnes habitudes), soigner (=guérir).
 

Voir: Anthony Bonner, Selected Works of Ramon Llull (Princeton: Princeton University Press, 1985), vol. I, p. 305-568; version catalane Obres Selectes de Ramon Llull (Palma de Mallorca: Moll, 1989), vol. I, p. 275-521.

enllaç UB Centre de Documentació Ramon Llull